mardi 19 mars 2013

Sonnet du printemps




Jardin de pruniers à Kameido- Hiroshige Utagawa













Arrivant en courant par la fenêtre ouverte,
Le printemps ce matin bondit dans la maison.
Fantaisiste ,il dessine sur les vieux murs inertes,
Ses clartés de soleil , ses aimables rayons.

Joyeux ,sur le balcon, il égaye alerte
Par mille chants d'oiseaux, par le vol d'un bourdon.
Mon âme ensommeillée part à la découverte,
Vers le jardin heureux, les arbres, les bourgeons.

La promenade est douce, sur l'herbe reverdie
S'éveillent les parfums, voiles de poésie,
Douces robes légères de fleurs et de couleurs.

Caressante saison , tu appelles mon être
A vibrer à l'instant , sensible à renaître,
Plaisamment à sentir les sursauts de mon coeur.








2 commentaires:

  1. Les mots s'égrènent
    En joyeuse mélodie
    Le printemps y danse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mer qui ondule
      Epis de blé encore verts
      Sous le soleil

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: