mardi 6 décembre 2016

Un ange frappe à ma porte






                                                                             






Un signe, une larme,
Un mot, une arme.
Nettoyer les étoiles à l'alcool de mon âme.
Un vide, un mal,
Des roses qui se fanent.
Quelqu'un qui prend la place de quelqu'un d'autre.

Un ange frappe à ma porte.
Est-ce que je le laisse entrer?
Ce n'est pas toujours ma faute
Si les choses sont cassées.
Le diable frappe à ma porte.
Il demande à me parler.
Il y a en moi toujours l'autre,
Attiré par le danger.

Un fil, une faille,
L' amour, une paille.
J'me noie dans un verre d'eau.
J'me sens mal dans ma peau.
Je ris, je cache le vrai derrière un masque.
Le soleil ne va jamais se lever.


Un ange frappe à ma porte.
Est-ce que je le laisse entrer?
Ce n'est pas toujours ma faute
Si les choses sont cassées
Le diable frappe à ma porte.
Il demande à me parler.
Il y a en moi toujours l'autre,
Attiré par le danger.

Je ne suis pas si forte que ça.
Et la nuit je ne dors pas.
Tous ces rêves ça ne m'aide pas.

Un enfant frappe à ma porte.
Il laisse entrer la lumière.
Il a mes yeux et mon coeur.
Et derrière lui, c'est l'enfer.


Un ange frappe à ma porte.
Est-ce que je le laisse entrer?
Ce n'est pas toujours ma faute
Si les choses sont gâchées.

Ce n'est pas toujours ma faute
Si les choses sont cassées.

Ce n'est pas toujours ma faute
Si les choses sont cachées.









Natasha St-Pier
Titre    : Un ange frappe à ma porte
Album: Longueur d'ondes
Année: 2006

jeudi 1 décembre 2016

lundi 28 novembre 2016

Élégie





                                                         















mardi 22 novembre 2016

Novembre












 Encore, les dahlias fleurissent.
 Les ombres, au verger grandissent.
 Pommes rouges sur les pommiers.
 Les derniers feux dans le jardin.
 Prélude à l'hiver, les matins,
 La rosée sur les mûriers.
 Sur les toits des hirondelles,
 Belles, s'envolent à tire- d'aile.




















samedi 19 novembre 2016

Banlieue












des feuilles vertes
j'ai la nostalgie
~pluie d'automne


   **

train bondé
sous la pluie traverse 
retraverse la banlieue

   **


cimenté 
le ciel sur la ville
quelques fumées 







gif animé:
1041uuu-Yuuta toyoi
1041uuu.Yuuta toyoi




jeudi 17 novembre 2016

Nuit













suivre la lune
de la terrasse du voisin
à la colline







Illustration:
Peinture sur bois- Valériane Leblond
Valériane Leblond


vendredi 11 novembre 2016

Lune d'automne





"Où cesserons-nous d'être de passage? Trois fois nulle part, je le crains."
  Georges Henein

















Lune d'automne
Une ombre furtive
Traverse la rue
Est-ce le parfum de l'amour
Distillé aussitôt disparu?