vendredi 13 décembre 2013

Lucie









J'ai peur de la nuit.
Je tremble et je veille
Sans aucun sommeil.
J'appelle Lucie.
Ô le triste ennui!


Ce jour de décembre,
Je l'ai invitée,
A venir répandre
Un peu de clarté
Blonde sur ma chambre


Et c'est comme un ange
Joyeux et joli
Qui défile étrange,
Au cœur de la nuit.
Oui vraiment un ange!


Elle passe très blanche
Toute illuminée 
Et ses longues manches
Traînent à ses pieds
Dans sa robe blanche


J'ai peur de la nuit.
Je tremble et je veille
Sans aucun sommeil.
J'appelle Lucie.
Ô le triste ennui!



 









8 commentaires:

  1. Oh! Lucie quand reviendras tu? Un poème original comme je les aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Merci Daniel.
      On fête Sainte Lucie en Scandinavie le 13 décembre et cette fête correspond au premier jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l'hémisphère nord. Le dicton "A la sainte Luce, le jour augmente du saut d'une puce" correspond à cette observation.

      Supprimer
  2. Bonjour ,
    Très joli poème ,Lyne-Anke ,j'aime beaucoup !
    Merci pour votre commentaire dans mon blog .
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être passée par ici, il reste quelques heures pour fêter Ste Lucie. :)) Bonne soirée.

      Supprimer
  3. Lucie symbole de la lumière...Ton poème lui rend un bel hommage...
    Cela me fait penser à une jolie légende
    Luciole
    de Jean-Pierre Kerloc'h

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie, je ne connais pas cette légende de J.P. Kerloc'h
      Luciole.
      A bientôt Marie

      Supprimer
  4. Il n'y a pas d'ennui à te lire Lyne !
    Les mots choisis pour ton poème consacré à Lucie sont lumineux.
    Agréable fin de semaine.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ymi, bonne fin de semaine à toi aussi et joyeuses fêtes!

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: