lundi 5 mai 2014

Kodomo no hi








                                                                   


5 mai
On fête au Japon "Kodomo no hi",  la journée des enfants.



    ₪   Même si cette fête est de nos jours consacrée à tous les enfants, elle reste encore ancrée dans la tradition et célèbre toujours plus particulièrement les garçons d'où son appellation d’origine Tango no Sekku ( Jour des garçons).

   On suspend encore des feuilles de shobu (calamus, de la famille des iris) et de yomogi (armoise commune)  aux portes des maisons pour conjurer le mauvais sort. 




                                                                   
       Tous les enfants prennent des bains d'iris. Ils ont parfois même le droit de boire du saké aromatisé à l'iris. Ils peuvent aussi déguster des pâtisseries traditionnelles préparées pour l'occasion.

      De nos jours, les enfants ne reçoivent plus d'armures de samouraï mais les familles ayant des garçons exposent une gogatsu ningyo (poupée de mai) dans le tokonoma (sorte d'alcôve) de la maison.









        Cette fête est également liée à la carpe koï, l'un des poissons les plus symboliques des rivières chinoises et japonaises. Il remonte à contre-courants les grandes cascades du Japon et surmonte ainsi tous les obstacles de la vie


          Selon une légende chinoise, une carpe plus hardie que les autres entreprit de remonter le Fleuve Jaune à contre-courant. Elle mobilisa tout son courage et progressa lentement mais avec persévérance contre les flots. Attendris par tant d'obstination, les dieux du ciel la changèrent en un magnifique et puissant dragon d'eau qui prit fièrement son envol au-dessus des eaux tumultueuses du fleuve jaune.
        Sur la base de cette légende, la carpe est devenue dans la tradition culturelle japonaise un symbole de courage et de persévérance.

   

    Cette légende serait à l'origine des koi-nobori (bannière carpe), des manches à air en forme de carpes koï, qui représentent plus généralement la force et la persévérance du fait qu'elles remontent à contre-courant les rivières et cascades.





            Les carpes de papier de koi-nobori flottent dans les airs et dans les rivières, au gré du courant.




        Ces bannières sont accrochées le long de perches en bambou. La première et la plus large est noire et représente le père. La deuxième est rouge et représente la mère, puis l'on ajoute une carpe pour chaque enfant de la famille. 

      Parfois, on suspend aussi des rubans rouges et blancs ou une manche à air multicolore symbolisant les flots des rivières.  

     Tous ces rites symboliques permettent de souhaiter bonheur et santé aux enfants. Chacun représente la purification, la croissance, la force, le courage, et la persévérance. Des qualités que l'on espère particulièrement pour les garçons puisque cette fête leur était initialement destinée.













Les petites filles ont leur propre fête : le 3 mars, pour  Hina Matsuri , la fête des poupées. 

8 commentaires:

  1. Merci pour toutes ces informations sur la culture japonaise. J'ai appris beaucoup de choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel. J'aime beaucoup l' idée de cette fête riche en symboles et rites anciens dédiée aux enfants . Ce jour est un jour férié au Japon et clôt la Golden Week qui correspond à la plus longue période de vacances des Japonais. Elle commence fin avril et se termine le 5 mai en beauté avec Kodomo no hi . Cela doit être très beau avec les rues et les rivières pavoisées de jolies couleurs!

      Supprimer
  2. merci.;.
    je ne connaissais pas ces traditions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De très belles traditions, riches de sens, inscrites dans le passé et tournées avec élan vers l' avenir. Merci, Marie!

      Supprimer
  3. Voilà pour moi le peuple le plus étrange de la terre, capable du raffinement le plus extrême et de la cruauté la plus totale. Peu de nations sont avec un pied dans un passé prestigieux et l'autre dans le modernisme. Aucune autre nation fût capable d'assimiler deux religions sans antagonisme entre elles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Jeanmi. Bonne journée et bonne fin de semaine.

      Supprimer
  4. Bonjour Lyne, nous sommes allés voir les Koi-nobori en papier dans la rivière il y a quelques années, c'était très beau. Dans la grande ville on ne décore plus les Koi-nobori mais à la campagne on voir souvent qu'Ils nagent dans l'air. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui! J'imagine, cela doit être une journée merveilleuse et un grand bonheur pour les yeux et pour l'âme.
      Bon week-end Mai. Bises.

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: