mercredi 14 novembre 2012

Ronds d'eau












Le ciel noir, tel un tombeau.
La ville prise dans l' étau
Respire encore dans le jardin,
Les allées menant au bassin.
Arbres et fleurs, tout est si beau!


La pluie tombant en longs rideaux
Où se sont cachés les oiseaux?
Sous quelque branche de sapin.
Tout petits!


S'écoulant,de frêles ruisseaux
Naissants , en  ce nouveau berceau
Caressent le brillant satin
De gazon vert, ce matin
Miroir scintillant de ronds d'eau   
Tout petits







4 commentaires:

  1. Merci olivier de votre passage et de ce compliment.

    RépondreSupprimer
  2. Très beau text et à la fin ça nous donne l'espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Merci Mai, comme je suis contente que cette poésie te plaise !

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: