mardi 16 avril 2013

Jonquilles








Au loin, un coteau
Bordé sur le haut
D'un bois peu épais.
Un chemin s'avance
Et le ciel immense,
Si fin , apparaît!



C'est le mois d'avril,
Avançant tranquille
Dans les fleurs des champs.
Tenant des jonquilles,
Reviennent les filles,
Quand le soir descend.



Soleils en bouquets,
Descendent serrés,
Dans leurs fines mains.
Tout contre leur cœur
Eclairant cette heure.
Au loin, passe un train.                                                   

                            


7 commentaires:

  1. Un bien joli poème pour célébrer le printemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel, bonne journée!

      Supprimer
    2. Une pause dans le blog , c'est ainsi et la vie continue simplement.

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ton poème qui me fait imaginer un paysage grandiose. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mai!C'est un paysage de mon enfance où j'allais le dimanche me promener avec mes parents ,situé en Seine et Marne entre une rivière et une très belle forêt.On y allait cueillir des jonquilles au printemps.A bientôt.Bisous.

      Supprimer
  3. Jolis souvenirs embaumés de jonquilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De jolis souvenirs d'enfance avec ces jonquilles. J'aime assez cette poésie. Je suis contente de l' avoir écrite.

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: