jeudi 2 octobre 2014

Octobre









la femme étant sagace
impossible de lui vendre les feuilles
d'automne

Anonyme XVIII-es (trad. J. Cholley)









Francis Cabrel
Album: Samedi soir sur la Terre
Titre :Octobre
Année: 1994

16 commentaires:

  1. Octobre, le mois de la transformation, le mois des feuilles qui tombent, des brumes du matin, des jours qui soupirent et des fleurs qui fanent. L'automne me rend toujours nostalgique et même si les couleurs sont belles, je n'aime pas voir les arbres se dénuder.

    RépondreSupprimer
  2. “Nous n’allons vers rien, justement parce que nous allons vers tout, et tout est atteint du moment que nous avons tout nos sens prêts à sentir. Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger, de les goûter doucement ou voracement selon notre nature propre, de profiter de tout ce qu’ils contiennent, d’en faire notre chair spirituelle et notre âme, de vivre. Vivre n’a pas d’autre sens que ça.”
    — Jean Giono - La Rondeur des Jours

    Le mois d' octobre commence à peine. Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  3. Octobre s'en vient avec son cortège d'or...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans le froid et l'or
      mes pas dans les feuilles mortes
      forêt d' automne

      Bonne fin de semaine Marie!

      Supprimer
  4. Octobre de Cabrel
    Dans mon cœur en hiver
    Résonne encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fan de la première heure, j' aime cette belle chanson de Francis Cabrel. Toujours autant de plaisir à la réécouter. Merci Yann.

      Supprimer
  5. Octobre ✿ Romantique ♪ ♬ Lyne ♬ ♪
    Un très bon moment musical et des souvenirs revenus en surface.
    Merci beaucoup ❤

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Lyne
    Merci pour ce merveilleux moment de poésie et ce doux souvenir.
    Que ton novembre soit aussi bon à savourer !

    RépondreSupprimer
  7. Un bonjour là où des roses jaunes
    embellissent ce mois de novembre

    :-)

    RépondreSupprimer
  8. Où es tu passée
    Tendre Lyne
    de sous un Cerisier ?

    RépondreSupprimer

  9. Revenue écouter la chanson de Cabel et voir si tu étais revenue...

    RépondreSupprimer
  10. Merci à vous tous pour ces messages amicaux. Merci à vous: Ymirose, Marie, Okasan ,Daniel, Yanis, Yann pour tous ces commentaires qui s' égrènent ici sous le cerisier depuis le début du mois d' octobre. Merci aussi à tous ceux qui sont passés ici régulièrement et qui n' ont pas laissé de commentaires.
    Sans arrière-pensée je m' étais dit qu'était venu le temps d'aller regarder ailleurs... de tourner une page...De terminer ce blog. Qu'en somme cela faisait deux ans presque exactement que je déposais, les unes après les autres, les cartes du jeu d' hanafuda au fil des jours et des saisons,les illustrant à ma façon, que je m'initiais à l' écriture des haïkus tandis que je découvrais le beau Japon et m' enrichissais à la lecture de vos blogs.
    Peut-on terminer une si belle aventure comme si l' on quittait une maison que l' on a aimé après avoir vérifié que toutes les portes et les fenêtres étaient bien fermées, fermer la barrière du jardin en silence puis partir sans se retourner sans un regard pour le cerisier?
    Il me semble bien que non.
    Je vous demande de ne pas douter de mon amitié.

    Lyne-Anke

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lyne si tu pars, il manquera beaucoup de choses comme le plaisir de venir ici se reposer sous le cerisier . Parce que c'était tellement beau le jour où j'ai découvert ton blog ce jour où tu avais écrit sur le mien . Peut être es tu en manque d'inspiration ? Ce serait complètement normal. On est pas toujours dispo et on a souvent peu de temps pour soi . Mais ne te décourage pas . Tu peux écrire moins souvent . Juste montrer que tu es encore là .Yann

      Supprimer
    2. Comme c'est gentil, Yann! Le manque d'inspiration est là, c'est certain! Et une sensation de lassitude aussi. D'autres choses m' appellent ailleurs...C'est la roue qui tourne. Je vais suivre ton conseil, c'est le temps qui parlera...
      Merci et bonne journée!

      Supprimer
    3. N'oublie surtout
      pas que la poésie quelle qu'elle soit est la philosophie de la lenteur .Beaucoup de gens ont par habitude la manie de se précipiter .Et ça n'est pas compatible avec l'écriture que nous travaillons à notre rythme sur nos blogs.
      Je suis sûre que tu rencontres dans ta vie des évênements ou des personnes qui ne te laisse pas indifférente .Laisse ton esprit en vogue et l'inspiration reviendra . Mais ne jamais forcer les choses ..Sinon tu te lasses .Vois tu ? Gardes ce regard léger qui te faisait écrire de belles choses simples ...Je t'embrasse .Yann

      Supprimer
    4. "Gravissez la première marche de la foi. Inutile de voir tout l' escalier. Gravissez juste la première marche."

      Dr Martin Luther King, Jr

      Merci Yann.

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: