mardi 17 février 2015

Hina-Matsuri


"Allumons les lanternes sur l'estrade en gradins
 Mettons des fleurs de pécher sur l'estrade en gradins
 Cinq musiciens de cour jouent de la flûte et du tambour
 Aujourd'hui, c'est la fête des poupées"

 (chanson)







Hina -Matsuri est une fête traditionnelle japonaise célébrée le 3 mars et connue  sous le nom de fête des poupées.
 

                                                                



Chaque année, dans tout le Japon, les jours précédant le 3 mars, les parents qui ont une ou des filles dressent pour elle(s) chez eux, une estrade à plusieurs niveaux en escalier, tendue de tissu rouge, sur laquelle sont placées de précieuses poupées qui représentent des personnages de la cour impériale de l'ère Heian (794-1185).  
On laisse l'installation en place toute la journée et on y prie pour la bonne santé et la longue vie de sa fille.
Ces poupées spéciales, qui se transmettent de génération en génération, sont rangées dans un carton tout le reste de l'année.
Selon la croyance traditionnelle, il faut ranger au plus vite les poupées le soir du 3 mars, sans quoi la fille de la maison ne pourra pas se marier pendant un an voire se mariera très tard..






Disposition des poupées:
  • Le premier niveau est réservé à l'Empereur et à l'Impératrice
  • Deuxième niveau sont disposées les dames de la cour
  • Troisième niveau : 5 musiciens de la cour
  • Quatrième niveau se tiennent deux ministres: le Ministre de droite et le Ministre de gauche
  • Puis sur les niveaux inférieurs, on trouve 3 serviteurs de cour
  •  On trouve également différents accessoires de mariage de  l’Impératrice comme des chars ou des meubles précieux.
  • Des offrandes, traditionnellement des gâteaux de riz et des sucreries sont déposées au pied de l'estrade sur laquelle les poupées sont rangée.
  

                                         




Pendant cette journée, les petites filles de la maison invitent leurs amies à venir admirer leurs poupées et leur offrent du thé et des gâteaux.


Hishi-mochi ou mochi en losanges

Le gâteau typique de cette fête est l'hishi-mochi. Pour le confectionner, on superpose des mochis (galettes de riz) de trois couleurs, rose, blanc, et vert, et l'on coupe ce gâteau en losanges.
Le blanc symbolise la neige, le vert le jeune feuillage, le rose les fleurs
de pêchers.Ce qui exprime que la neige fond, les plantes bourgeonnent et fleurissent.





 Pour l'occasion, toutes les petites filles portent leur furisode, un kimono à longues manches, et reçoivent des cadeaux de leurs parents et de leurs amies.
                                                           
 Dans la journée, elles se rendent, accompagnées de leurs parents, au sanctuaire local pour solliciter par la prière la bienveillance des divinités shintô.
 

                                                            









9 commentaires:

  1. Merci de nous faire connaître cette fête!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fête charmante à préparer également...

      Supprimer
  2. Une bien jolie fête qui me paraît plus délicate et symbolique que celle d'alloween que la société a récupéré.

    :-))

    RépondreSupprimer
  3. Oups mon amie Mai. Excuse-moi, en essayant d'effacer une réponse que je faisais à ton commentaire avec trop de persévérance, j' ai aussi réussi à effacer le tien.... Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. A chaque pays ses fêtes, à chaque pays sa propre culture....Le poids des traditions...Attention aux conditionnements......Une fête certainement intéressante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une jolie fête, il me semble

      fleurs de pêchers
      un peu de mon enfance
      perdue

      Supprimer

Vous pouvez laisser un commentaire: